Le 4ème Imam, Zayn al- ‘Abidîn (A.S)

 

« Trois choses se plaindront à Allah, le Jour du Jugement :
– Une mosquée désertée dans laquelle les gens de la ville n’y lisaient pas la prière
– Un Savant qui était parmi les ignorants [toutefois, les gens se servaient pas de lui]
– Et le Coran qui n’était pas lu et était laissé poussière, jusqu’à que la poussière s’amasse dessus”
l’Imam Jafar al-Sadiq (as)

Ja’far ibn Muhammad as-Sadiq (as) est le sixième Imam de la lignée de Ahlulbayt (as). Il est né le 17 Rabi ul-Awwal de l’an 83 après l’hégire à Médine (environ 700 après JC). Sa date de naissance coïncide avec l’anniversaire de la naissance de notre saint Prophète (saw). Il est décédé le 25 Shawwal de l’an 148 après l’Hégire sur les ordres de Mansour Dawaniqui, calife abbasside de l’époque. Sa tombe repose actuellement au cimetière de Janat al Baqi.

L’Imam Jafar al-Sadiq est le 6ème Imam des Ahlelbayt, successeur de l’Imam Mohammed Al baqir (as) qui furent tous descendants du Prophète Mohammed (saw).
Il est également le fondateur de la première école de jurisprudence islamique: l’école Jaffarite.

 

Son Imamat

L’imamat de l’Imam as-Sajjâd commence après le martyre de l’Imam Husayn en l’an 61 H, à Karbala, et continue jusqu’à son martyre en l’an 94 H ou 95 H.

D’après les preuves indiquées dans les sources chiites, l’Imam as-Sajjâd est désigné comme successeur de son père Husayn b. Ali (a), suite à une désignation divine. Il existe aussi un corpus de hadith, rapporté du Prophète (s) à propos des noms et des lignées des Imams chiites, qui attestent son imamat. Shaykh Mufîd, considère sa prééminence pratique et théorique, sur les autres, après son père, comme la preuve de son imamat.

L’Imam as-Sajjâd fut souffrant lors de l’événement de Karbala, où l’Imam Husayn et ses compagnons ont été massacrés par les troupes Umeyyades. Il est rapporté qu’ils voulaient le tuer aussi, mais certains ont dit qu’il était gravement malade et cela lui suffisait. [4] Ils l’ont emprisonné alors avec les femmes et les enfants, et il l’ont amené à Kûfa.

Son arrivée à Kûfa

Suite à l’événement de Karbala, les survivants de la famille de l’Imam Husayn ont été captivés et amenés à Kûfa et à Shâm. Sur le chemin entre Karbala et Kûfa, les Umeyyades ont attaché les mains et le cou de l’Imam Sajjâd avec une chaîne, et puisqu’il était malade et qu’il ne pouvait pas se tenir, ils l’ont attaché à un chameau.

En tous les cas, Ibn Zîyâd, emprisonna l’Imam as-Sajjâd et les autres captifs de Karbala ; il écrit ensuite des lettres à Yazîd afin de lui demander son ordre à propos des captifs. Yazid lui répondit, et lui demanda d’envoyer les captifs et les têtes des martyrs de Karbala à Shâm. Ibn Zîyâd, y envoya ainsi l’Imam as-Sajjâd et les autres captifs de Karbala, accompagnés de Muhaffar b. Tha‘laba à Damas.

Son arrivée à Shâm

Après être arrivé à Shâm, l’Imâm as-Sajjâd fit un discours dans la mosquée de Shâm (Damas). Lors de ce discours il introduit son père (l’Imâm Husayn (a)),son grand-père (l’Imam Ali (a)) et son arrière-grand-père (le Prophète (s)), et n’hésita pas à dénoncer Yazîd, son gouvernement et ses agents, ainsi que les propos que le gouvernement de Yazid avait diffusé contre son père et sa lignée. Il argua que son père n’était pas un kharijîte et ne voulait absolument pas briser l’union de la communauté musulmane ; qu’il se leva en réponse de la sollicitation des musulmans afin de préserver l’Islam des innovations qui le menaçaient.

Son arrivée à Shâm

Après être arrivé à Shâm, l’Imâm as-Sajjâd fit un discours dans la mosquée de Shâm (Damas). Lors de ce discours il introduit son père (l’Imâm Husayn (a)),son grand-père (l’Imam Ali (a)) et son arrière-grand-père (le Prophète (s)), et n’hésita pas à dénoncer Yazîd, son gouvernement et ses agents, ainsi que les propos que le gouvernement de Yazid avait diffusé contre son père et sa lignée. Il argua que son père n’était pas un kharijîte et ne voulait absolument pas briser l’union de la communauté musulmane ; qu’il se leva en réponse de la sollicitation des musulmans afin de préserver l’Islam des innovations qui le menaçaient.

Selon Shaykh Mufîd, la famille de l’Imam Husayn (a) quitta Shâm pour Médine le jour d’Arba‘în. L’Imam as-Sajjâd vécu 34 ans après l’événement de Karbala, et il essaya sans cesse de rappeler la mémoire des martyrs de Karbala. Chaque fois qu’il buvait de l’eau, se souvint de son père, et il pleurait sur les souffrances de l’Imam Husayn (a).

Il est rapporté de l’Imam Zayn al-‘Âbidîn :

« L’Imam Zayn al-‘Âbidîn pleura quarante ans pour son père, faisant tous les jours le jeune, et toutes les nuits la prière. Lorsqu’on lui apporta à manger, il disait : le fils du Prophète (s) fut tué alors qu’il avait faim ! le fils du Prophète (s) fut tué alors qu’il avait soif ! et il répétait sans cesse ces phrases, en laissant couler des larmes qui se mélangeaient avec son repars, et ce fut ainsi jusqu’à la fin de sa vie .»